"Enfance, Art et Langages" à Lyon : la fin ?

Publié le 17 Avril 2015

"Enfance, Art et Langages" à Lyon : la fin ?

Nous avons reçu de l'équipe d'Enfance, Art et Langage à Lyon le texte ci-dessous. Nous connaissons et apprécions fortement le travail de cette structure et sa contribution régulière à la réflexion sur l'éducation par l'art. Nous vous invitons à soutenir ce travail et à vous manifester auprès des responsables (irresponsables) qui entendent mettre fin à une aussi belle aventure.

" Le 2 avril, la ville de Lyon a annoncé la suppression d'Enfance, Art et Langages, sans concertation. Et cela, malgré les nombreux courriers (pièces jointes) des artistes, enseignants, ATSEM, parents d'élèves, chercheurs, ainsi que des demandes de rendez-vous.
Novateur et unique, c’est un modèle et une inspiration forte pour toutes les personnes intéressées par l’​Art et l'Education. (Dossier de présentation en pièce jointe).

Si vous vous sentez concernés et afin de mobiliser une parole publique et entendue, nous vous invitons à envoyer la Lettre ci-dessous depuis votre boîte mail directement aux élus.

Merci pour votre aide !
Pour toutes suggestions, retours, contacts de soutien (notamment de la presse) : eal.soutien@gmail.com

Signez la Lettre, complétez-la, adressez-la à :
Gérard Collomb, maire de Lyon ​; ​Anne Brugnera, adjointe au maire de Lyon, chargée de l’éducation ; ​Georges Kepenekian, adjoint au maire de Lyon, chargé de la culture.
​Adressez une copie de votre envoi à l'adresse de soutien pour Enfance, Art et Langages.

gerard.collomb@mairie-lyon.fr
anne.brugnera@mairie-lyon.fr
georges.kepenekian@mairie-lyon.fr
eal.so
utien@gmail.com
-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Monsieur le Maire de Lyon, Madame et Monsieur les Adjoints au Maire,

Le 2 avril, la Ville de Lyon a annoncé la suppression du Centre de ressources Enfance, Art et Langages et des résidences d'artistes dans les écoles.
Nous, artistes, professionnels des Arts et de la Culture, enseignants, éducateurs, parents, voulons témoigner de notre désaccord avec cette décision tant sur le fond que sur la forme.
Oui, nous entendons les contraintes financières évoquées par la Ville.
Non, nous n’acceptons pas une décision prise unilatéralement, sans dialogue ni avec les partenaires, ni avec les acteurs.
Parce qu'Enfance, Art et Langages a expérimenté des résidences d’artistes délibérément longues en école maternelle.
Parce qu'Enfance, Art et Langages accompagné par des chercheurs qui ont suscité et produit une réflexion abondante et partagée, a montré toute son efficacité, son savoir-faire ; et ce encore tout récemment à l'occasion de la restitution publique du dernier rapport de recherche et du site de recherche associé.
Parce qu'Enfance, Art et Langages a animé des échanges de ressources et de pratiques : séminaires, colloques, rencontres européennes entre les acteurs.
Parce qu’Enfance, Art et Langages est un dispositif unique, atypique, intéressant, fécond, propice à faire réfléchir et faire agir, pour que le travail éducatif et culturel donne tous les fruits escomptés pour les enfants, citoyens de demain.
Depuis plus de 12 ans, Enfance, Art et Langages a initié 37 résidences d'artistes dans 31 écoles maternelles, s'adressant à plus de 10 000 enfants des quartiers prioritaires de Lyon.
Cette présence singulière fait des résidences un lieu de rencontre entre des professionnels de l'art, de l'éducation et de la petite enfance.
Tout cet acquis ne doit pas disparaitre, transformons-le !

Nous demandons à ce que la Ville nous en laisse le temps : qu’elle laisse le temps aux 5 résidences encore en cours de s’achever, qu’elle prenne le temps de redimensionner le projet en fonction des attentes liées aux rythmes éducatifs, aux réformes territoriales, aux enjeux de l’éducation artistique et culturelle, et qu’elle associe ses partenaires à cette réflexion.
Le travail réalisé au sein d’Enfance, Art et Langages par les enseignants, les Agents Territoriaux Spécialisés des écoles maternelles, les artistes, les structures culturelles, les chercheurs, les Inspecteurs de l'Education Nationale, les Conseillers Pédagogiques de Circonscription et Départementaux, les agents territoriaux, les parents, ne doit pas s’interrompre, il faut bien au contraire chercher à le partager et aider à l’étendre à d’autres villes, à d’autres acteurs.
L'actualité nous le dit et nous le dicte.
Nous citoyens, demandons instamment aux représentants que vous êtes pour nous, de revenir sur votre décision, et de nous recevoir pour une concertation entre tous les partenaires concernés.
Dans l'attente de votre réponse, veuillez agréer, Monsieur le Maire, Madame et Monsieur les Adjoints, nos salutations distinguées.

Signature (Prénom Nom) / fonction(s)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voici le message que notre collectif "Pour l'éducation, par l'art" adresse au Maire de lyon :

Monsieur le Maire de Lyon,

C’est avec inquiétude, puis consternation, que nous avons appris la décision de votre municipalité d’abandonner le projet « Enfance, Art et Langage » et les résidences d’artistes dans les écoles qui sont menées par cette structure.

Notre Collectif « Pour l’éducation, par l’art », travaille depuis trois ans (et chacun de ses membres depuis de nombreuses années) à promouvoir les expériences majeures dans le domaine de l’éducation artistique et culturelle, priorité affichée du gouvernement. Enfance, Art et Langage fait partie de ces aventures importantes, significatives, connues bien au-delà de Lyon grâce à la singularité et l’excellence de son action. En ces temps troublés, où les questions éducatives et culturelles se trouvent au cœur des préoccupations, il est incompréhensible que vous laissiez disparaître aussi brutalement la masse d’expériences et de compétences qui sont développées à Lyon par cette équipe. Nous souhaitons vivement que vous puissiez revenir sur cette décision et trouver, avec les acteurs de ce travail, le chemin d’une adaptation d’un nouvel élan pour cette structure.

C’est donc avec espoir et conviction que nous nous associons à la démarche de signature de la lettre qui vous est adressée.

- Marie-Christine Bordeaux (Universitaire enseignante-chercheur)
- Jean-Gabriel Carasso (Auteur, réalisateur. Dir. de l'Oizeau rare, Paris) ;
- Pascal Colin (Dramaturge, metteur en scène) ;
- Jean-Pierre Daniel (Cinéaste, ex-Pt des Enfants de cinéma, Marseille) ;
- François Deschamps (Cadre territorial en rhône-Alpes, président fondateur de la FNADAC)
- Alain Kerlan (Philosophe. Université Lumière Lyon 2) ;
- Jean-Claude Lallias (Enseignant, collaborateur de Canopé - ex CNDP
- Geneviève Lefaure (Pte de l'association "Scènes d'enfance et d'ailleurs")
- Philippe Meirieu (Pédagogue, Vice-président de la Région Rhône-Alpes) - Claire Rannou (Enseignante, cadre territoriale Moselle, ex-Dir. ANRAT) ;
- Robin Renucci (Comédien, directeur des Tréteaux de France) ;
- Emmanuel Wallon ( Prof. de sociologie politique P
aris-Ouest Nanterre)

Rédigé par Collectif pour l'éducation par l'art

Repost 0
Commenter cet article